Seigneur, regarde ce que les hommes ont fait de ton Eglise.

index2

L’église chrétienne, après avoir été une grande religion pendant plusieurs siècles, perd aujourd’hui peu à peu, ses fidèles. D’aucuns pensent et disent que c’est parce qu’elle n’a pas su se moderniser ni s’adapter au monde qui change à toute vitesse.

Je peux vous assurer que ce ne sont pas là les seules raisons pour lesquelles les fidèles désertent les bancs des églises ou oublient peu à peu les messes dominicales. Non. C’est parce que certains prêtres qui officient dans nos églises ont perdu de vue les valeurs qui ont fait de la chrétienté, une grande religion : la compassion, l’amour, la foi, l’espérance, la prière et la fraternité. Lire la suite « Seigneur, regarde ce que les hommes ont fait de ton Eglise. »

A mon pépé Ti- Fat

Pépé Ti-Fat
Pépé Ti-Fat

Cher Pépé,

 Il y a deux mois tu fêtais tes 100 ans et pour toi tu avais atteint ton objectif: voir ce que ça faisait d’arriver jusque là. Et surtout de voir un miracle: la famille, TA famille réunie autour d’une table et c’est ce dont tu as toujours été fier. Lire la suite « A mon pépé Ti- Fat »

FRIDAY: libre et libérée

20130913-195406.jpg

Je ne sais pas vous mais j’ éprouve un amour immodéré pour le vendredi.
C’est mon jour préféré de la semaine.
Déjà le matin au réveil, tout est différent, depuis le goût du café qui paraît plus exquis jusqu’à l’air de la brise qui semble plus vivifiant.
Les voitures sont moins grouillantes sur la quatre-voies et les conducteurs plus polis.
Les sourires plus larges et les yeux plus vifs.
Le poisson est frais et c’est jour de marché.
J’aime le vendredi midi . C’est mon jour de découverte de petits restaus et d endroits sympa pour se sustenter en bonne compagnie . Bonne compagnie = personnes sensibles, ouvertes et pleines d’humour. Ça fait démarrer le week-end en douceur avec que du positif pour les deux prochains jours.
J’aime arriver à la maison le vendredi soir , enlever mes chaussures à talons après une longue et dure journée à demeurer professionnelle . Impression de redevenir moi même et d’enlever un costume qui pèse parfois des tonnes .
J aime en i-addict consulter mon i pad, mon i phone, mon i phone professionnel et n’affectionne rien de plus que d’avoir ces trois appareils à portée de main…
J’aime prendre le temps, le vendredi soir, de faire des bisous dans le cou de ma fille de 8 ans. C’est le seul endroit qui me rappelle le bébé qu ‘elle a été … Et qu’elle est encore parfois.
J’aime déguster un verre de bordeaux, envahie des odeurs de la cuisine, accoudée au bar pendant que la viande rissole.
J’aime le vendredi soir, quand on est à l’orée d un week end où rien n est programmé.
Ces instants où tout semble possible , où tout est imaginable et où 10 000 choses pourraient se faire….
Et vous? Quel jour de la semaine aimez vous?

SUPER working-girl ou SUPER maman?

20130911-212454.jpgVoila bientôt deux semaines que je suis une mère célibataire , l’Homme étant parti sous d’autres cieux afin de parfaire son expérience professionnelle.
Par un hasard curieux, la Mamie, aide providentielle dans ma logistique maternelle en cas d’absence de l’Homme, s’en est allée batifoler sous les mêmes cieux aux mêmes dates.
Ce qui s’appelle une coïncidence pas très heureuse (pour moi).
Mais je suis une femme du troisième millénaire et comme toutes les femmes du troisième millénaire, j’assure en toutes circonstances.
Je suis en mesure d’allier avec brio mon métier et mes enfants, d’avoir une silhouette de rêve et une coiffure impeccable, de concocter des dossiers bien ficelés tout aussi bien que de succulents gâteaux pour mes marmailles en extase devant la SUPER maman que je suis.
Dans cette optique , j’ai préparé sur excel mon planning cousu main, les courses à faire, l’emploi du temps du grand et prévenu mon chef que pendant deux semaines, il se devait d’être indulgent sur mes horaires.
Mon chef, compréhensif, a acquiescé!
Me voilà donc grande organisatrice, jonglant entre le collège du grand, le primaire de la petite , les réunions professionnelles jusqu’à pas d’heure (désolée je dois partir, je suis mère célibataire – oui je sais, ça le fait moyen), les premiers devoirs de 6eme où on se prend la tête pendant des heures
(j’ai un doute sur le niveau 6ème ou c’est moi qui …. Non, parce que trouver le nom des engagés dans l’armée rebelle birmane , ben , ça le fait moyen aussi).
-« Et le poulet , il est bon ou pas? « -bof!
-« La synthèse du dossier de Mme X?c’est urgent ? ok – sur votre bureau demain matin ».( tant pis, on fera nuit blanche, pour une fois ) .
J’assure, je suis une SUPER professionnelle doublée d’une SUPER maman.
-maman, ma chaussure s’est cassée et les autres me donnent des ampoules et les autres, elles sont trop sales et ….. (ET il est l’heure de partir, pas d’autres chaussures en vue, on y va pour des baskets, tant pis si ça ne va pas avec la jupe)
– maman , un abonnement picsou c’est pas cher non?( non, ça devrait pas…Quoi 55 euros ? Bon je réfléchis ..)
– maman, j’aime pas la citrouille ( et ben tu manges les oignons qui sont dedans )
– maman , y a des E dans le jambon, je mange pas .( et Ben tu manges pas …. Ton légèrement énervé ).
– maman, maman , MAMAAAAAN ( quoiii ? ton très énervé )
-non rien , je voulais juste t’appeler. Hein hein hein …
Sans compter que je suis aussi SUPER impressionnante.
Hier soir , j’ai du me lever à 3h du matin pour faire fuir un énorme et horrible chat qui s’était mis dans l’idée de dévorer toutes les cailles ( élevage de l’homme ) à la faveur de la nuit ! Beau combat inégal!
Résultat des courses : un chat vagabond et goguenard dans la nature , des cailles qui me regardent d’un œil torve, des voisins qui doivent me prendre pour une folle vu les cris d’orfraie que j’ai poussés pour effrayer le dit chat , et moi qui ai SUPER sommeil .
Et puis , quand après une journée qui a démarré par une crise de larmes de la petite qui non, décidément ne retrouve plus son cahier de texte ( ah bah oui, c’est vrai , il est sur la selle du vélo dehors , normal quoi) , journée qui continue par un collègue qui hurle à qui mieux mieux sur son voisin du bureau d’à côté et qu’on doit écouter patiemment ( alors que l’on a qu’une seule envie, lui jeter à la figure que oui c’est juste malotru, voire dégueulasse et très mal élevé d’engueuler son collègue devant tout le monde ), par une réunion oú l’on s’ennuie comme un rat mort,par une imprimante qui plante au moment de photocopier un dossier urgent qu’on doit rendre depuis avant hier(du coup on se demande si c’est vraiment urgent , si ?)….
Quand au bout de ladite journée , la montre que l’on regarde fébrilement pour arriver à l’heure à la sortie de l’école , (une heure de trajet mais si il y a des embouteillages et si la route du littoral était basculée …)s’arrête brutalement et que l’on s’en aperçoit trop tard, quand la tortue de la voiture de devant confond le feu rouge et le feu vert ….
Bref, quand après une journée pareille, on se retrouve en retard ,le soir devant le collège du grand ( qui n’est pas si grand que ça , hein, hier encore il était en babygros vert et orange et répétait auto- auto sur tous les tons de la clé de fa – si, si hier….)
Mon grand garçon donc, le visage collé au portail, les mains enroulées aux grilles, le regard désespéré …..
Et Ben je vous assure , on ne se sent plus une SUPER maman du tout ! on a qu’ une SUPER envie, c’est pleurer de dépit sur place ….et jeter aux orties tous les SUPER tableaux excel et les SUPER plannings du monde .
Oui, devant cette moitié de petite figure coincée dans les grilles d’un collège vide, devant mon fils de 10 ans , je me suis sentie maman, tout simplement ….
Conclusion de l’histoire : choisissez vos batailles, vous ne pourrez pas toutes les mener de front, troisième millénaire ou pas….

Voltiges, amateurs et autres billevesées

20130608-173015.jpg« Na point d’ zamateurs? Ben, allez voltige alors…. »
Voilà ce que nous disait ma tante quand à l’issue d’un repas fort copieux, elle nous proposait de goûter en « zamateurs » , l’énorme pastèque tout juste achetée du marché et qu’elle avait ramenée bien lourde, dans le creux de sa soubik. Repus et la peau du ventre bien tendue , nous refusions la plupart du temps , non point que nous n’étions pas « amateurs », bien au contraire, mais , que ma foi, plus rien ne rentrait , fussè la plus délicieuse et la plus sucrée des pastèques .
Elle affichait alors un mécontentement outré : « voltige alors! » sifflait elle doucement .
Sous entendu, sors rapidement de table et plus vite que ça ….
Avec le temps, j’ai compris que nous combler de nourritures, ( les meilleures qui soient) était sa façon à elle de nous combler de son amour .
Et refuser l’once d’une miette de gâteau ou de pastèque , c’était refuser l’immensité de son amour généreux qu’elle ne voulait pas ou ne pouvait pas exprimer autrement.
Alors , sur le coup, moi aussi , outrée , je voltigeais de la table et courais me plonger dans mes livres …
Deux heures plus tard , elle proposait  » pour le goûter  » quelques côtes de chocolat , une mangue tout juste cueillie ou une banane bien mûre, semblant avoir tout oublié de sa vaporeuse colère du midi .
Dans le vestibule de mes souvenirs, certains moments sont encore là, en volutes. Parfois je les fais valdinguer et parfois je les laisse resurgir en vagues .
Hier , je me suis surprise à demander à mes enfants , en coupant des parts de pastèque , s’il n’y avait pas « d’amateurs ». Et d’un coup , tout m’est revenu en mémoire .
Mes enfants ont dévoré ladite pastèque et moi j’aurai tellement voulu entendre encore ma tante me dire de « voltiger « .
Ma tante s’appelait Angèle et elle nous a quittés, hélas, trop tôt .
Bon week-end à tous sur notre île intense.

Ps:Ce week end, je vous invite à admirer les magnifiques bateaux hollandais qui ont accosté au port ouest ….

Parfois, il faut laisser la Terre tourner…,

Parfois , il faut laisser la Terre tourner ….dixit un journaliste de notre JIR…

Parfois , il faut laisser les éleveurs jeter des milliers de litres de lait , pendant que des millions d’enfants meurent de faim dans le monde .

Parfois, il faut laisser les hommes imbibés tuer leur sœur à coups de couteaux pour une banale histoire d’héritage …

Parfois, il faut laisser les présidents prendre des mesures pour baisser le quotient familial

Parfois, c’est vrai , l’énormité de certaines choses me dépasse et semble inexplicable à mes yeux , comme la force qui pousse la Terre à tourner sur elle même et autour du soleil. Lire la suite « Parfois, il faut laisser la Terre tourner…, »

« Nou na tout ce qui fo… »

C’est toujours un plaisir de retrouver la compagnie pat jaune en cabaret et les quelques ballades sur la Réunion dont j’ai eu l’occasion de vous parler , ici.

Les entendre clamer le bonheur de vivre dans les Hauts et à la Plaine des Cafres, nous a rendus quelque peu envieux.

Nous voici donc pendant un week- end, yabs à fond, pas pat jaunes mais presque. Fiers d’arpenter la Plaine, ses sentiers, ses chemins et ses tables d’hôtes. L’espace de deux jours, hors du temps et des contraintes de la Vie dans les Bas, nous avons exploré le concept de la yabitude dans tous ses sommets.

IMG_6134

Voilà pour les sommets….

Sinon, jolie découverte de la ferme du Pêcher Gourmand, où vous attendent les mille et unes façons de déguster le  canard autour d’une table fleurie et fraiche…

IMG_6125

IMG_6124

Petit tour sur le sentier botanique de Notre Dame de la Paix , à la découverte d’espèces endémiques de la Réunion ou exotique de tous pays du monde.

IMG_6128

Mon fils nous fit bénéficier de son sens de l’à propos lorsqu’il nous affirma d’un ton sentencieux, qu’il était lui même, du haut de ses 10 ans , une espèce endémique, tandis que son cousin bénéficiait du statut d’exo-endémique.

Après moultes interrogations, tout s’éclaira quand il nous expliqua que son cousin, né d’un père exotique et d’une mère endémique, ne pouvait être qu’exo-endémique.

Diable! La fraicheur des Hauts, ne fut pas efficace à nos neurones pendant quelques minutes , sur ce coup là. Mais nous reprîmes vite le dessus!

A nous les champs, les fleurs , les cabris….

IMG_6127

IMG_6061

Et tout ce qui fait la beauté des Hauts de notre Ile….

Mais tout a une fin.

Il a bien fallu redescendre au bout du week end.

Nous avons ramené, deux tourterelles pays, petit souvenir de notre séjour yabien….

Oui, c’est vrai, « nou na tout ce q’qui fo à la Réunion et surtout ici en Haut, la Plaine… »

Belle semaine à vous….